SantéSociété

Bénin/Covid-19 : Le DG SBEE s’assure du respect des mesures préventives dans les agences

Une des premières structures étatiques à avoir pris des mesures spécifiques de protection du personnel et de la clientèle, la Société Béninoise d’Énergie Électrique (SBEE) n’a lésiné sur aucun moyen pour limiter la propagation du Covid-19. À la faveur d’une visite inopinée dans trois agences de Cotonou et d’Abomey-Calavi, mardi 6 mai 2020, le directeur général Jacques Paradis, accompagné d’une délégation de la direction générale, s’est assuré du respect strict des règles éditées.

La crise sanitaire induite par le Covid-19 implique chez les entreprises privées comme publiques la prise de mesures spécifiques de protection de leurs personnel et clientèle. À l’avant-garde de cette lutte contre la propagation du virus, la Sbee a très tôt pris d’importantes dispositions de prévention de la maladie. Ainsi, le personnel non essentiel comme le secrétariat, les agents recouvreurs et une partie des agents administratifs ont été systématiquement mis en congés. Des dispositifs de lavage des mains, des thermomètres à infrarouge et des messages sont installés dans toutes les administrations et agences présentes sur toute l’étendue du territoire. Particulièrement dans les agences, des mesures sont prises pour un respect rigoureux de la distanciation sociale.

Pour un suivi de la mise en œuvre de ces dispositions, un comité de supervision présidé par le directeur général est mis en place et se réunit deux fois par semaine afin de procéder à des ajustements et améliorations. Par la même occasion, des cache-nez, des gants de protection et des gels hydroalcooliques sont fournis à l’ensemble du personnel encore fonctionnel, notamment ceux en front office. « Nous assurons un service social crucial et avons donc l’obligation de maintenir notre personnel, notre clientèle et par ricochet la population béninoise entière, en santé », justifie la directrice des ressources humaines, Sylvie Patoine.

Une visite officielle de contrôle

La descente du directeur général Jacques Paradis s’inscrit donc dans une démarche de contrôle du respect des mesures préventives établies et des instructions données pour un maximum de sécurité du personnel et des usagers. Avec sa délégation composée de Sylvie Patoine, directrice des ressources humaines, et de Raymond Okpeicha, directeur des services internes, il s’est rendu dans les agences de Godomey dans Abomey-Calavi, de Ganhi et de Akpakpa Centre dans Cotonou. À chacune de ces étapes, il est question de faire le point desdites mesures afin de s’imprégner des difficultés rencontrées par les agences ainsi que des failles encore présentes dans l’ensemble du système. Une visite des locaux de ces agences qui reçoivent du monde a permis de donner des consignes pour une amélioration des mesures de sécurité.

La descente de la délégation a permis aussi d’échanger avec les Directeurs régionaux et les chefs d’agence sur l’impact social de la suspension temporaire par la SBEE des recouvrements. Le dernier point discuté lors de cette visite est la stratégie à mettre en place pour la gestion et la réussite du déconfinement envisagé par le gouvernement pour les tout prochains jours. À cet effet, si le gouvernement maintient la date de déconfinement pour le 10 mai, l’ensemble des services de la Sbee devrait reprendre le travail progressivement à partir du lundi 11 mai.

Satisfaction et promesse

Au constat, la délégation a noté que les mesures dans leur ensemble sont respectées et les dispositions pour la distanciation sociale quoique variées sont assez efficaces. « Nous avons fait du port de cache-nez et du lavage des mains des conditions non négociables pour accéder à notre hall. Également les agents au niveau des guichets sont tous dotés de gel hydroalcoolique pour se désinfecter régulièrement étant donné qu’ils touchent de la liquidité », déclare Pélagie Essou, chef d’agence de Akpakpa-Centre.

Dans le même temps, le personnel de la SBEE encore sollicité pour des interventions sur le terrain, notamment pour les pannes, est encadré de sorte à réduire au minimum les potentiels risques. « Nous avons constitué plusieurs groupes qui font une rotation et chacun des agents est bien équipé avant de se rendre sur le terrain », signifie le directeur régional du Littoral 1, Roger Gbègan.

Visite du G Sbee dans les agences
Visite de l’agence de Ganhi

Très satisfait, le directeur général s’est félicité de ce que tout est fait au mieux pour une propagation zéro du Covid-19 au niveau de la Sbee. Par ailleurs, il rappelle que la mesure de suspension provisoire des recouvrements vise à ne pas ajouter au stress des clients, déjà éprouvés par le ralentissement de leurs activités. Toutefois, il souligne qu’à la fin du confinement, ils devront œuvrer à rapidement s’acquitter de leur dette.

Quant aux mesures d’hygiène actuellement en cours de mise en œuvre au niveau de la société et des ses démembrements, toutes ne vont pas disparaître avec la fin de la crise. « Nous sommes en train de réfléchir à une stratégie qui permettra de continuer à maintenir certains gestes d’hygiène, notamment celui du lavage systématique des mains. Car, beaucoup d’infections passent par les mains », indique Sylvie Patoine, directrice des ressources humains. À cet effet, elle promet que des installations plus élaborées seront mises en place pour assurer cette pérennisation.

Ambroise AMETOWONA

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité