la UneSanté

Lutte contre la Covid-19 : « Investir plus dans l’hygiène », un appel de WaterAid Afrique de l’ouest

Le lavage régulier des mains est un des moyens efficaces pour lutter contre la propagation de la pandémie du Coronavirus. Dans les pays africains, de nombreuses personnes n’ont pas les moyens d’accéder à l’eau potable et au savon nécessaires à la mise en œuvre de ce geste barrière. À la faveur de l’Assemblée mondiale de la santé qui se tient depuis, lundi 18 mai 2020, l’organisation WaterAid Afrique de l’ouest lance un appel aux ministres africains de la santé pour mettre l’hygiène au cœur de leur stratégie de lutte contre la pandémie du coronavirus.

« En Afrique de l’ouest, 34,4% de personnes n’ont aucun lieu pour se laver les mains avec l’eau propre et le savon et 31,2% ont un accès à l’hygiène limité (sans eau et sans savon) malgré le fait que le lavage des mains est un des moyens de limiter la propagation de la maladie à Coronavirus », souligne WaterAid Afrique de l’Ouest à travers un communiqué qu’elle a rendu public. Par ailleurs, selon le même communiqué, les centres de santé risquent de devenir des épicentres de la contamination et mettre la vie des médecins, infirmières et sages-femmes qui essaient de sauver les autres en danger parce qu’à travers le monde, deux centres de santé sur cinq n’ont pas les lieux pour se laver les mains avec l’eau propre et le savon. En Afrique de l’ouest, entre 3% et jusqu’à 50% des centres de santé manquent de services de base tels que l’eau ou l’hygiène. Une situation alarmante qui doit interpeller pendant ce temps de crise sanitaire liée à la pandémie du Coronavirus.

À l’occasion de l’Assemblée mondiale de la santé qui se tient depuis ce lundi, WaterAid Afrique de l’Ouest invite « tous les ministres de la santé à fournir l’eau propre et le savon aux travailleurs de la santé afin qu’ils se protègent et protègent les autres pour sauver des vies ». Et puisqu’il n’existe aucun traitement approuvé ni de vaccins contre la maladie à Coronavirus, WaterAid Afrique de l’Ouest insiste pour rappeler que l’adoption des bonnes pratiques d’hygiène, la prévention et le contrôle des infections sont les seules alternatives pour limiter la propagation du virus. C’est pourquoi, en dehors de l’urgence de trouver un vaccin et les traitements efficaces, « l’ignorance des règles fondamentales pour la prévention et le contrôle de l’infection met à risque la vie des personnes », affirme WaterAid Afrique de l’Ouest. À cet effet, elle regrette qu’il y ait eu peu de progrès dans l’engagement pris par l’année dernière par les ministres de la santé du monde entier.

Nécessité d’investir plus dans l’accès à l’eau, l’assainissement et l’hygiène

« Malgré les statistiques alarmants, l’importance de l’accès à l’hygiène et à l’eau propre a été négligée par les leaders mondiaux face à la crise actuelle », souligne l’organisation. En effet, pendant qu’ils promeuvent l’hygiène des mains et le lavage des mains pendant cette crise sanitaire, les gouvernements n’ont pas tenu compte de ce que trois milliards de personnes dans le monde manquent d’eau propre et de savon, ainsi que des millions d’agents de santé de première ligne et leurs patients dans les centres de santé et les hôpitaux.

Pour ne rien arranger, « le draft de la résolution de l’Assemblée mondiale de la santé sur le Covid-19, qui fera l’objet de discussions virtuelles la semaine prochaine, n’a aucunement fait mention de l’accès à l’eau propre et à l’hygiène comme éléments fondamentaux de prévention du Covid-19 », se désole WaterAid Afrique de l’Ouest. En plus, aucune stratégie n’a été mis en place pour réduire les écarts d’accès à l’eau propre et à l’hygiène qui demeurent les moyens de prévention de première ligne. En même temps qu’il s’agit d’un manquement au devoir des pays donateurs et des gouvernements nationaux où le taux d’accès est bas, c’est aussi qu’il va à l’encontre des résolutions de l’OMS aux États membres, les appelant à la fourniture urgente de services d’hygiène aux communautés et aux centres de santé.

Avec l’apparition de la maladie à Coronavirus, « … les Gouvernements font des efforts importants ; ces efforts sont cependant surtout orientés dans les soins des malades, l’information et le respect des mesures barrières dont la principale est le lavage fréquent des mains avec du savon et une eau propre », reconnaît Marieme Dem, directrice régionale WaterAid Afrique de l’Ouest. Néanmoins, elle rappelle que pour arrêter la propagation du virus du Covid-19 et assurer la sécurité sanitaire pérenne de leurs populations, les gouvernements ont le devoir d’investir plus ou mieux dans la prévention. « … il est urgent que l’accès à l’eau potable, à des infrastructures d’hygiène et d’assainissement adéquats soit une priorité pour eux et se traduise par des investissements conséquents », affirme-t-elle. Et de prévenir « Sans cela, nous ne pourrons parler de sécurité sanitaire, ni de résilience des populations notamment celles qui sont les plus démunis et marginalisés ».

Jesdias LIKPETE

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité